Création de site web, par où commencer ?

You are currently viewing Création de site web, par où commencer ?

Vous êtes une structure bretonne et vous ne savez par où commencer pour concevoir votre site web. Découvrez les premiers points sur lesquels il faut réfléchir avant que la moindre ligne de code soit tapée !

Pourquoi avoir un site web ?

Si des prospects envisagent de faire appel à vous, il y a de fortes chances qu’ils fassent une recherche sur internet avant. Le fait d’avoir un site vitrine, cela vous permet de leur présenter votre offre et démontrer votre niveau d’expertise. La véritable utilité du site, c’est de rassurer le client, d’inspirer confiance. Pour cela, il faut que votre site soit professionnel, dans sa forme et son contenu,même si ce n’est pas votre cœur de métier.

Si votre site est en bonne place dans les moteurs de recherches, cela va générer du trafic sur votre site et générer des prospects qui auront découvert votre offre sur internet. C’est comme si vous aviez un commercial qui travaillait pour vous 24h/24 et 7jours/7.

112 Mrds €, c’est le chiffre d’affaire de l’e-commerce (produits et services) en 2020 en France, soit + 8,5 % vs 2019 (chiffres tirés du bilan annuel de la FEVAD). Les Français plébiscite les achats en ligne et cela serait une erreur de ne pas être sur ce canal, même pour les commerces de proximité. Ca demande du temps, en formation et en gestion, et de l’argent mais on voit que pour de nombreuses boutiques, cela devient la principale source de chiffre d’affaire. Pensez-y !

Je croise régulièrement de TPE-PME qui me disent quelles ont déjà une page Facebook ou un compte Instagram et que ca leur suffit. Pour rappel, ces plateformes ne sont pas « chez vous ». Si demain, pour une raison ou une autre, votre page ou votre compte est suspendu ou supprimé, vous perdez tout ! Un autre point important sur les réseaux sociaux, c’est que même si vous avez une grande communauté, vos messages ne vont en toucher qu’une petite partie. Aujourd’hui, il est difficile d’avoir de la visibilité sans mettre la main à la poche et là encore, mieux vaut faire appel à un professionnel pour ne pas voir son argent partir en fumé.

Les critères d’un bon site web

Selon une étude de Médiamétrie en octobre 2020, la France compte 37 millions d’internautes par jour sur mobile, 21,4 millions sur ordinateur et 11,5 sur tablette. Les chiffres sont sans appel, votre site doit être pensé pour la consultation sur smartphone. Dans notre jargon, on appel cela « Mobile first« .

Une fois sur votre site, l’internaute ne doit pas attendre plus de 3 seconde avant qu’il s’affiche sous peine de perdre votre visiteur. Google aussi sanctionne les sites trop longs à s’afficher. Repensez y à 2 fois avant de mettre une grosse vidéo en HD sur votre page d’accueil ! La rapidité d’affichage est un critère très important !

Votre site doit proposer un contenu riche. D’abord pour les visiteurs qui arrivent chez vous à la recherche d’informations sur vos prestations, vos produits ou d’avis clients. Ensuite, pour les moteurs de recherche qui vont en avoir besoin pour bien vous référencer. Vous pouvez faire appel à un expert en SEO (Search Engine Optimization) pour s’assurer que votre site apparaissent en bonne position lorsqu’on tape vos mots clés.

Les formats de sites web

  • La landing page : c’est une page d’attente que l’on installe le temps de faire ou refaire le site. On y place généralement un « call to action » (appel à action, en français) pour tenter de récupérer des informations sur le visiteurs (son adresse mail majoritairement).
  • Le site one page : Comme son nom l’indique, il ne possède qu’une seule page. L’internaute découvre votre structure ou votre offre en scrollant vers le bas. Attention à ne pas faire une page trop longue, sous peine de perdre votre visiteur. Bien conçu, c’est un format qui peut parfaitement suffire à une petite structure.
  • Le site vitrine : C’est un site purement informatif qui ne propose pas de vente en ligne. Il permet de présenter votre structure et votre offre en détails sur plusieurs pages. On n’oublie pas d’y indiquer toutes les coordonnées où le client pourra rejoindre notre structure ou trouver nos produits.
  • Le site e-commerce : C’est une boutique en ligne ouverte 24h/24 et 7jours/7. C’est à dire toujours disponible quand votre client souhait faire son achat. On apportera beaucoup de soin à mettre en valeur les produits et à s’assurer d’un parcours client agréable. Attention, cela implique une gestion quotidienne de votre part !
  • L’application : Elle est directement disponible via une icône dédiée sur le téléphone. Elle doit profiter des fonctions qu’apporte le smartphone (GPS, Bluetooth, Photo, …) pour être réellement justifiée. Son développement coûte 2 à 3 fois plus cher qu’un site web.
  • La Progressive Web App : il s’agit d’un site web qui a l’apparence d’une application. Cela permet de réduire les coûts de développement mais ça limite aussi les possibilités d’utilisations.

Le choix des technologies

Des outils et des technologies, il en existe pleins. Tout va dépendre de vos attentes, de vos besoins et de vos finances. On fait un petit tour d’horizon :

La première solution, c’est de choisir un outil qui nous permette de le faire soi-même. Vous serez forcément limité dans les options et n’espérez pas apparaitre en bonne position dans les résultats des moteurs de recherche. C’est des solutions qui vont vous facturer tous les mois des montants parfois importants alors avant de sauter dessus, faites bien vos calculs !

Ensuite, on a la possibilité d’utiliser un système de gestion de contenu ( CMS ou content management system). WordPress, Drupal, Joomla, PrestaShop, … ils représentent aujourd’hui 99% du web. Une fois installé, vous avez accès à une interface qui vous permet de rajouter ou de modifier du contenu sans avoir recourt à un prestataire. Je conseille de passer par un professionnel pour le créer afin que ce soit bien paramétré et sécurisé comme il faut. Cette prestation a forcément un coût et il vous reste à régler l’hébergement sur le serveur et le nom de domaine.

Dernière solution : vous avez des besoins extrêmement particuliers et vous optez pour un développement sur-mesure. Faites bien attention au choix des technologies utilisées et au prestataire. Si vous décidez de mettre fin au contrat ou si la structure disparait, vous ne trouverez personne pour vous dépanner. Il faudra tout refaire.

Réaliser un document synthèse des besoins

Une fois que l’on a une bonne idée du projet, il est important de tout mettre noir sur blanc. Dans l’ordre, il vous faudra définir :

  • l’objet, la raison d’être du projet
  • le contexte
  • les objectifs
  • le périmètre fonctionnel du projet (les services impactés, les éléments indispensables mais aussi ceux qui ne rentrent pas dans le projet)
  • les utilisateurs finaux et leurs besoins (qui peuvent être multiples)
  • les parties prenantes (avec notamment la définition d’un responsable ou d’un référent)
  • les opportunités, contraintes et risques relatifs aux besoins exprimés comme pour tout projet
  • les bénéfices attendus
  • les métriques permettant d’évaluer l’atteinte des résultats.

Le document de synthèse des besoins n’est pas un cahier des charges mais il pourra servir de base pour son élaboration.

Et ensuite ?

Il sera temps d’attaquer un cahier des charges en bonne et due forme puis de trouver un prestataire. Une partie souvent négligée est la formation à la prise en main de votre site web. Pensez à l’inclure dans votre budget !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.