5 Questions à Christel Le Coq de B.Sensory

Cette semaine, on reste dans le nord Finistère avec une entrepreneuse dont vous avez surement entendu parler. Il s’agit de Christel Le Coq, dont le projet B.Sensory fait le lien entre la lecture et les objets connectés par le plaisir. Rencontre :

Crédit photo : Olivier Ezratty
Crédit photo : Olivier Ezratty

– Tu nous fais une petite présentation ?

Christel, 42 ans, mariée, 2 enfants, diplômée en communication, tombée dans la marmite des startups en 2008. Créatrice en novembre 2014 de l’entreprise E.Sensory et créatrice de la marque B.Sensory. Auparavant directrice marketing associée chez bookBeo et encore avant, dircom de l’ENSTA Bretagne.

– Peux tu nous expliquer en quoi consiste ton activité numérique ?

E.Sensory intervient sur le marché des objets connectés. Nous développons une plateforme capable de synchroniser n’importe quel type de contenus numériques à différents objets connectés. Cette plateforme nous permet d’explorer une thématique originale, la lecture numérique sensorielle. l’idée est de procurer aux utilisateurs, via différentes interfaces, de véritables sensations physiques déclenchées en fonction de ce qu’ils lisent, regardent, écoutent. Notre première application, B.Sensory est dédiée à l’érotisme. C’est la première application de contenus érotiques connectée à un sextoy que nous avons baptisé Little Bird. Le premier sextoy piloté par smartphone made in France, je devrais dire made in BZH car il a été conçu à Lannion et les développements web sont réalisés à Brest par une équipe topissime installée à la Cantine numérique.

– Pourquoi le Finistère ?

Etant née sur la côte d’Azur, ayant grandi en Auvergne, je me pose parfois encore la question ! Sérieusement, j’ai rencontré mon breton de mari lors de mes dernières années d’études à Nantes, ce qui explique que je sois restée sur son territoire. Nous avons vécu dans le Finistère, dans les Côtes d’Armor, puis à Rennes et retour au bout du monde en 2000, par choix. Pour les gens, les paysages. Et c’est là que j’ai trouvé les opportunités, l’envie et les moyens d’entreprendre. Important de dire que je suis accompagnée par Nestadio, le Technopole Brest-Iroise, la BPI, le Conseil régional de Bretagne et plein d’autres acteurs Brest Tech Plus.

– De nouvelles envies ? Des futurs projets ?

B.Sensory est la première ligne de business d’E.Sensory. Nous avons de nombreuses idées à développer autour de la lecture numérique sensorielle. J’attends par exemple avec impatience de pouvoir travailler avec le textile connecté. Mais d’ici là nous devons réussir le lancement de notre Little Bird et internationaliser l’offre ce qui représente déjà de nombreux mois de travail, ne serait-ce que pour préparer le CES qui aura lieu à Las Vegas en janvier prochain.

– Un coup de cœur ? Une URL à partager ou un mot à glisser ?

Pas facile de choisir parce que j’ai autour de moi beaucoup de gens et de projets intéressants mais je dirai Bionicohand qui est en finale du Google Impact Challenge et qu’il faut vraiment soutenir : https://impactchallenge.withgoogle.com/france2015/charity/myhumankit
J’ai vu son talk TEDX à Rennes en 2014 (https://www.youtube.com/watch?t=3&v=6aksyG60ODM ), incroyable. Depuis je suis les aventures de Nicolas Huchet et je trouve ça réellement incroyable et inspirant.

Merci à Christel d’avoir pris le temps de me répondre. Je vous invite à suivre B.Sensory sur Facebook et Twitter.

Rendez-vous à tous très prochainement pour un autre portrait !

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *