5 Questions à Anne Calvez de Eqwall

Chose promise, chose due ! Cette semaine, je vous propose de découvrir une porteuse de projet brestoise . Anne Calvez de Eqwall répond à mes questions:

Anne Calvez

​- Tu nous fais une petite présentation ?

Anne​, 37 ans, célibataire. Je suis née et je vis à Brest.
​Avant de revenir vivre à Brest, j’ai travaillé 11 années sur Paris, dans la banque, en tant que manager de projets et responsable de centre de profits. J’y ai managé de nombreux projets ​en suivant deux fondements incontournables dans le milieu bancaire : maîtrise des risques et développement commercial. C’est ainsi qu’aujourd’hui je gère mon entreprise : prendre des risques maîtrisés pour créer et développer.
Je suis revenue à Brest il y 4 ans​ avec cette idée de créer mon entreprise. En 2014, je créé SMARTTALK (nom commercial : Eqwall), une plateforme de services interactifs innovants pour booster les événements.
De mon métier précédent à mon métier aujourd’hui, il y a beaucoup de similitudes : Numérique, Data, Gestion de la Relation Client.

– Peux-tu nous expliquer en quoi consiste ton activité numérique ?

Eqwall est né de ce constat : souvent, on s’ennuie dans les événements​.
Vous avez remarqué les longueurs, les lenteurs, les pertes de temps, l’inintérêt même parfois, de certains événements ?
Personnellement, lorsque je participe à un événement, je fais toujours mon bilan : Ai-je pris du plaisir ? Ai-je appris quelque chose ? Ai-je fait des rencontres intéressantes ? Ai-je pu participer ?
Les réponses à ces questions, les organisateurs ne les connaissent pas​. Moins de 3% des participants répondent aux questionnaires de satisfaction.

Eqwall, ​c’est ​pour eux, la garantie d’un événement réussi​. Fini les événements lents et ennuyeux.

Chez Eqwall, on développe et on commercialise des​ services interactifs innovants, distribués via une plateforme, que les organisateurs choisissent « à la carte » en fonction de leurs choix d’animation. Nous aidons les organisateurs ​à créer des événements uniques et inoubliables pour le public. Par exemples :

  • Utiliser son propre smartphone pour prendre la parole en conférences
  • Gagner des prix pendant les mi-temps avec des jeux interactifs
  • Provoquer/mesurer l’enthousiasme du public pendant les spectacles et les compétitions avec un applaudimètre.

Pour nos clients, le retour sur investissement est immédiat. Les participants sont plus captifs et viennent enrichir l’événement de leur participation. L’enthousiasme se lit sur leurs visages.

– Pourquoi le Finistère ?

Je suis revenue dans le Finistère pour retrouver ma famille, mes amis​, ma culture et son paysage mais aussi pour la qualité de vie … Le Finistère est un écosystème économique doté de compétences fortes dans le numérique. C’est un atout pour développer une entreprise dans ce secteur.

– De nouvelles envies ? Des futurs projets ?

Oui, il y aura certainement d’autres projets. Cette première année d’activité me donne déjà beaucoup de travail. Pour le moment, je me concentre sur le développement d’Eqwall.

– Un coup de cœur ? Une URL à partager ou un mot à glisser ?

J’avais envie de revenir sur cette photo, prise par Nicolas Ollier, lors du Startup Weekend 2014. J’aime le point de vue et les couleurs de cette photo. Elle représente aussi un moment important pour moi et mon équipe.

Team Eqwall

Pour suivre le projet, retrouvez Anne et son équipe sur les réseaux sociaux : Eqwall sur Facebook et Eqwall sur Twitter.

Merci à Anne d’avoir pris le temps de répondre à mes questions. Comme d’habitude, je vous donne rendez-vous très rapidement pour un nouveau portrait.

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *