5 Questions à Delphine Jory, alias Ladyblogue

Cette semaine, c’est une blogueuse et une amie que j’ai décidé de mettre à l’honneur. Delphine Jory, plus connue sous le pseudo Ladyblogue, se dévoile comme jamais avant il me semble. Portait!

 

Tu nous fais une petite présentation?

Je m’appelle Delphine Jory. Après des études de com’ et de marketing, j’ai bossé en agence, à Paris puis ici, en Bretagne. Je suis depuis quelques années chargée de communication chez K unique, agence quimpéroise.
A côté de ça, je tiens un blog depuis 8 ans sous le pseudo « Ladyblogue », un autre blog beaucoup plus intimiste appelé « Alter Ego » et suis également chroniqueuse d’un billet d’humeur hebdomadaire pour le journal Ouest-France.
Côté perso, je suis une femme multi-passionnée, une femme exaltée, multiple, une femme qui observe beaucoup. Je suis une amoureuse de la photo, de la musique (de Noir Désir à Gainsbourg), de la littérature, de la poésie, du sport (j’ai fait du kick-boxing pendant des années), de la pâtisserie, de la déco et tellement d’autres choses encore…

 

Peux-tu nous expliquer en quoi consiste ton activité numérique?

Ma présence digitale est dense. Je suis bloggeuse, twitteuse, facebookeuse, instagrameuse, pinteresteuse… Je suis quelqu’un d’ultra-supra-connecté et j’adore ça. Ce n’est absolument pas un problème pour moi, mais au contraire une source d’enrichissement et d’épanouissement extraordinaire. A travers Ladyblogue je raconte mes humeurs, des instants de vie, des émotions personnelles qui sont en fait assez universelles. Je les transmets par l’écriture quand d’autres ont le talent de les transmettre par la peinture, la musique, le chant… Les mots sont mes armes et ma tendresse.

 

Pourquoi le Finistère?

Il y a quelques années, je vivais à côté de Paris, en région parisienne. Je suis tombée amoureuse d’un breton, originaire de Quimper. J’ai découvert cette terre et nous sommes venus vivre ici. L’histoire d’amour s’est terminée et je suis restée. J’aime Quimper, je suis heureuse que mes filles soient nées et grandissent ici. Ensuite, j’ai des ambitions qui pourraient m’amener ailleurs. Je pense que ce sera difficile à gérer si cela se produit. Il y aura des priorités et des compromis.

 

De nouvelles envies? Des futurs projets?

Pleins. Mais jamais trop. J’aime cet état de « débordement mental ». Des projets dans le domaine de l’écriture évidemment, mais pas que. Evidemment, je ne dirai rien. Je garde tout ça pour moi tant que les choses n’ont pas pris corps. Entre les désirs, les projets, les évidences, on se perd parfois. Le silence s’impose pour l’instant.

 

Un coup de cœur? Une URL à partager ou un mot à glisser?

Comme je te l’ai dit plus haut, chaque mercredi, j’ai carte blanche pour écrire dans Ouest-France. Voici un lien vers tous mes billets d’humeur écrits pour ce journal :
http://www.ladyblogue.com/ladyblogue/category/billets-dhumeur-ouest-france

Merci à Delphine d’avoir pris le temps de répondre à mes questions malgré son agenda surbooké. Quand à nous, rendez-vous la semaine prochaine pour un nouveau portrait!

Bonne semaine à tous!

 

Articles en relation

19 commentaires

  1. Belle interview Layblogue ou lady Punchy…sur FB tu manques pas de tous nous étonner par tes multiples facettes..là tu poursuis en beauté ..tu es épatante… Bravo continue sur ta lancée, c’est une belle bouffée d’oxygène quand tant d’esprits en manquent… Un vrai bonheur..

  2. Une femme pleine de ressource, digne d’une terre aussi intense que peut être le Finistère (enfin, Quimper, c’est le Sud, hein, la Provence de l’Ouest…). Ce que j’aime bien chez LadyBlogue, c’est sa manière toute simple de se mettre en scène, qui n’est pas du tout prétentieuse. Elle se montre telle qu’elle est, elle partage sa vie, en toute simplicité. Et c’est vraiment chouette.
    Et ça fait plaisir aussi de voir qu’il y a plein de super geeks là bas aussi 😉

  3. Après tant d’années d’anonymat on te découvre de plus en plus. Ton prénom, ton portrait non censuré maintenant le nom de l’agence pour laquelle tu travailles.
    Ce qui ne change pas c’est le ton de tes réponses qui lui ne varie pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *