Retour sur la semaine B-Ware

En marge du WPMC (Symposium on Wireless Personal Multimedia Communications) qui réunit près de 200 participants du monde entier autour des réseaux, des communications et des applications de l’Internet des objet, l’AFEIT organisait la semaine de l’Internet des Objets à Brest.

Cela a commencé le lundi 3 octobre avec un débat public qui n’a pas attiré la foule. Explications de ce qu’est l’internet des objets et du champ des possibilités par 5 experts. Reste le problème du respect de la vie privée face à ces objets qui vont suivre tous nos faits et gestes! Ce qui est sûr, c’est que ces objets devront être utiles collectivement pour être accepté.

Mercredi et jeudi, nous avons eu le droit à une conférence générale et un atelier au choix par demi-journée. Personnellement, j’ai commencé par la découverte d’Aduino, un petit circuit imprimé au grand potentiel. Puis l’imprimante 3D (construite à base d’Arduino) par John Lejeune de Hackable-devices.org .

Le lendemain, place à l’atelier Kinect (très technique) suivi de celui de Netduino (Arduino par Microsoft) par Pierre Cauchois.

Parmi les conférences, c’est le développement des FabLab en France et comment en implanter une à Brest (adossée à la futur cantine numérique?) qui m’a le plus passionné. Il m’est facile d’imaginer un hangar avec quelques machines où anciens profs, étudiants et quidams se retrouve pour créer! Pourquoi pas à Quimper un jour?

3 jours riches en découvertes dans une bonne ambiance avec des organisateurs aux petits soins. Même si cela n’apporte rien à mon futur projet, cela m’a permis d’envisager le web autrement que derrière un ordinateur. Les possibilités de ces objets connectés sont immenses et on peut être certains qu’ils vont finir par arriver dans notre quotidien pour le meilleur comme pour le pire.

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *